Le jour des morts de Nicolas Lebel (Marabooks)

Publié le par Delphine

Le jour des morts de Nicolas Lebel (Marabooks)

Résumé : Paris à la Toussaint. Le capitaine Mehrlicht, les lieutenants Dossantos et Latour sont appelés à l'hôpital Saint-Antoine.: un patient vient d'y être empoisonné. Le lendemain, c'est une famille entière qui est retrouvée sans vie dans un appartement des Champs-Elysées. Puis un couple de retraités à Courbevoie...

Tandis que les cadavres bleutés s'empilent, la France prend peur: Celle qu'on surnomme bientôt l'Empoisonneuse semble décimer au hasard, des familles aux quatre coins de France depuis plus de quatre décennies. Les médias s'enflamment tandis que l'enquête s'enlise: qui est cette femme que de nombreux témoins ont croisée ? Comment peut-elle tuer depuis quarante ans alors qu'elle en paraît trente ? Surtout, qui sera sa prochaine victime ? Dans la tornade médiatique et la vindicte populaire, chacun reconnait la tueuse - elle est une voisine, une soeur, une ex - et la chasse aux sorcières s'organise.

Mon avis: C'est le deuxième roman de Nicolas Lebel, écrivain à la plume généreuse, qui en plus d'être sympathique nous plonge dans une histoire délicieusement tordue. J'avais beaucoup aimé "L'heure des fous", je n'ai pas été déçue une seconde par "Le jour des morts". Un roman dans la continuité du premier mais avec une histoire totalement différente alors ceux qui commenceront par celui-ci, allez y sans problème.

On retrouve cette ambiance particulière, ces personnages à la Audiart si attachants et fouillés. On est à la limite des caricatures mais j'adorerais passer une soirée avec le Capitaine Mehrlicht, l'anti nouvelles technologies et ses idées décalées,certainement le plus haut en couleurs. A ses côtés, Dossantos, le policier culturiste capable de citer le code pénal par coeur, un personnage généreux mais expéditif; Latour, la note féminine de l'équipe au caractère affirmé et amoureuse d'un sans-papiers et Lagnac, le nouveau stagiaire de l'équipe, "fils de" ; un personnage qui prend cher sous la plume de l'auteur.

Ce roman nous incite à prendre le temps.Du suspense mais pas de rebondissement incroyable à chaque chapitre et pourtant, on ne lâche pas jusqu'à la dernière ligne. Le pouvoir est au centre de l'intrigue, le pouvoir de l'argent, le pouvoir de vie ou de mort , le désir de vengeance et la haine qui l'anime.

Alors si vous ne connaissez pas encore Nicolas Lebel, il serait temps .

Publié dans Polars

Commenter cet article

Titi 11/11/2015 10:33

Envie de lire ce livre, surtout en ce mois de Novembre